webleads-tracker

Fermer

Je souhaite devenir exposant à la Paris Healthcare Week

Evénement professionnel majeur de tout l’écosystème de santé, la Paris Healthcare Week vous propose 3 jours d’interactions entre les acteurs des secteurs sanitaires et médico-social.

Accéder au formulaire de participation

Paris Healthcare Week – 29 – 31 mai 2018 – Porte de Versailles – Pavillons 7.2 / 7.3

Vous êtes en train de lire :

Le plan d’investissement du Gouvernement n’oublie pas la santé

Le plan d’investissement du Gouvernement n’oublie pas la santé

par Myriam Khelifa, le 05-10-2017

Le 25 septembre, le Premier ministre, Édouard Philippe, a présenté le Grand plan d’investissement 2018-2022 d’une dotation totale de 57,1 milliards d’euros sur cinq ans. Une action quinquennale dans laquelle la santé, en général, et l’hôpital, en particulier, bénéficient d’une enveloppe de 4,9 milliards d’euros.

4,9 milliards pour la santé

Le Gouvernement ambitionne, dans les cinq années qui viennent, de transformer en profondeur l’offre de soins tout en maintenant son excellence. Cela doit passer, selon le langage ministériel, par le décloisonnement des acteurs mais aussi par la résolution des inégalités sociales et territoriales de santé.

Les 4,9 milliards prévus seront ventilés entre l’immobilier hospitalier, la numérisation des hôpitaux, les maisons de santé, la télémédecine, la coordination des équipes de soins de ville ou encore, le développement de l’intelligence artificielle en santé.

Le détail de l’investissement en santé

3 milliards pour la rénovation des hôpitaux : 

Les murs de l’hôpital pourront aussi faire peau neuve. Le Grand plan d’investissement appuiera en effet « l’adaptation des équipements techniques et immobiliers nécessaire à la recomposition de l’offre de soins, au service d’une plus grande qualité de prise en charge, d’une plus grande proximité et d’une efficience accrue des moyens alloués ». Coût de l’opération : 3 milliards d’euros.

1 milliard pour la transformation numérique du système de santé :

« Accélérer la transition numérique du système de santé » est l’objet de l’initiative 23, sachant que « la transformation numérique de l’organisation de l’offre de santé est un levier majeur pour répondre aux enjeux de nos territoires ». Avec, en toile de fond, la volonté de réduire la fracture numérique entre les différents acteurs du système de santé, professionnels et usagers. Au total, 1 milliard d’euros sera effectué à cet impératif.

Dans le détail, il s’agira de numériser les hôpitaux et leur environnement avec, à la clef, un programme doté de 420 millions d’euros qui succédera au programme Hôpital numérique.

Autre visée, assurer une prise en charge mieux coordonnée du patient impliquant l’ensemble des professionnels de santé́ en ville, à l’hôpital, à domicile ou en Ehpad. Et ce, moyennant un programme e-parcours doté de 130 millions d’euros sur la période 2018-2022 qui permettra, entre autres, de faciliter les échanges d’informations entre professionnels.

400 millions pour les maisons de santé :

Parce qu’ils « favorisent une offre de soins de proximité́ dans les zones déficitaires et permettent d’organiser une meilleure gradation de l’offre de soins sur le territoire », le Grand plan d’investissement financera le doublement du nombre de maisons de santé et de centres de santé sur le territoire avec, à la clef, 400 millions d’euros sur cinq ans.

Les autres enveloppes :

Par ailleurs, 50 millions d’euros seront destinés à accompagner le déploiement généralisé de la télémédecine pour renforcer la présence médicale dans les territoires, notamment ruraux et ultramarins.

Enfin, il s’agira de développer une stratégie d’intelligence artificielle dans le secteur de la santé. À cette fin, 100 millions d’euros seront octroyés pour exploiter des grandes bases de données publiques de santé et promouvoir des outils d’intelligence artificielle susceptibles d’améliorer la prévention, le diagnostic, le traitement et le suivi des patients.

Des annonces aux actes

Cabinets d’architectes et aménageurs, éditeurs de logiciels et prestataires de e-santé seront en première ligne pour des réalisations liées à ce plan d’investissement. Tous auront rendez-vous à la prochaine Paris Healthcare Week en mai prochain, moment privilégié de tout l’Ecosystème de la santé.

Avec « L’architecture à l’honneur », ce sont trois événements qui participeront aux réflexions en lien avec la rénovation des hôpitaux : Hôpital 21, le séminaire annuel du groupe de travail Santé publique de l’Union internationale des architectes ; Art of D.A.T.E, trois keynotes regroupant les plus grands experts internationaux ; et enfin, le Village des architectes qui accueille les acteurs majeurs de l’architecture hospitalière.

Par ailleurs, la transformation numérique du système de santé mais également la télémédecine et l’intelligence artificielle seront au cœur du Salon HIT, événement leader de l’IT et de la E-santé, avec notamment ses 250 exposants mais aussi une cinquantaine de tables rondes dédiés à ces sujets d’actualité.