webleads-tracker

Fermer

Je souhaite devenir exposant à la Paris Healthcare Week

Evénement professionnel majeur de tout l’écosystème de santé, la Paris Healthcare Week vous propose 3 jours d’interactions entre les acteurs des secteurs sanitaires et médico-social.

Accéder au formulaire de participation

Paris Healthcare Week – 29 – 31 mai 2018 – Porte de Versailles – Pavillons 7.2 / 7.3

Vous êtes en train de lire :

Stand D33 – Logipren

Stand D33 – Logipren

par Emmanuel Foa, le 13-05-2017

Dans les pays développés, on observe une erreur médicamenteuse (EM) pour 6 prescriptions manuelles en néonatologie* : Logipren associe l’innovation à l’expertise médicale pour protéger le nouveau-né.

Logipren, votre allié pour protéger la santé des nouveau-nés

En France, plus de 10% des nouveau-nés sont hospitalisés dans les premiers jours de vie.

Faute d’études scientifiques suffisantes, plus de la moitié des prescriptions en néonatologie sont faites en-dehors des Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) des médicaments. Le manque de recommandations officielles, et l’absence de présentations médicamenteuses adaptées, contraignent les soignants à de multiples calculs, sources d’erreurs, tant au niveau de la prescription qu’au niveau de l’administration des médicaments. Cela explique le taux particulièrement élevé d’EM en néonatologie.

L’informatisation est un outil connu de sécurisation des prescriptions, mais les logiciels d’aide à la prescription d’adultes ne sont pas utilisables pour prescrire chez le nouveau-né, surtout prématuré.

Cette réalité a poussé une communauté de néonatologues, soutenue par le CHU de la Réunion et la Société Française de Néonatologie, à élaborer la plateforme médicale communautaire Logipren pour répondre à cette situation.

Le coeur de cette plateforme est un logiciel d’aide à la prescription (LAP) du médicament et de la nutrition, spécifique de la néonatologie. Logipren a la particularité de proposer la totalité des éléments de prescription, une fois que le prescripteur a choisi le médicament et son indication. Le LAP adapte alors la prescription au poids de l’enfant, à son âge gestationnel ou corrigé, à son âge postnatal, aux pathologies associées. Il assure tous les calculs et propose les modalités précises de préparation et d’administration à l’infirmière. Il ne remplace ni l’infirmier, ni le médecin, qui validera la prescription proposée par Logipren ou la modifiera.

Prescrire avec Logipren fait totalement disparaitre les calculs manuels, mais réduit aussi le temps de prescription de façon majeure. Logipren rend ainsi un temps précieux aux médecins et aux soignants, leur permettant de reporter leur attention sur la prise en charge de leurs malades.

Son ergonomie, pensée directement par les utilisateurs, est totalement intuitive pour le prescripteur, et permet une prise en main quasi-immédiate, réduisant le temps de formation/mise en production.

En 2017, Logipren continue d’évoluer et s’enrichit d’un plan de soins informatisé, accompagné de son cahier de cibles ; mais aussi d’un espace documentaire, de la possibilité d’anticiper les prescriptions, ainsi que d’une version du logiciel pour les unités de réanimation pédiatrique (enfant de plus d’un an).

Logipren a été cité par la DGOS pour son respect des critères de sécurisation de la prescription néonatale (instruction du 20 Mars 2015, N°DGOS/PF2/DGS/PP2/2015/85). Il permet la validation pharmaceutique, la traçabilité de l’administration du médicament, la sécurisation du circuit de la nutrition parentérale.

Logipren répond à toutes les exigences d’un système informatique hospitalier moderne : certifié conforme aux critères des LAP hospitaliers de la HAS, il est connecté à la base Vidal pour gérer les interactions et incompatibilités médicamenteuses. Il s’intègre dans le SIH au travers de différentes interfaces (identité/mouvement du patient, dossier patient, LDAP) ainsi qu’aux automates de fabrication des poches de nutrition parentérales.

Enfin, il répond aux différentes exigences du référentiel fonctionnel publié en février par l’ASIP-santé**.

La seconde composante de cette plateforme est la démarche d’assurance qualité. Utiliser Logipren permet de bénéficier d’un programme de comparaison interservices des pratiques d’utilisation des médicaments et des produits de nutrition. Ces comparaisons permettent aux établissements de s’auto-évaluer, d’avoir des retours sur leurs pratiques et ainsi de s’inscrire dans un processus permanent d’amélioration de la qualité des soins.

Ce processus est d’autant plus fort qu’une communauté Logipren s’est créée spontanément, permettant aux professionnels d’échanger et de collaborer sur leurs pratiques et les protocoles de soins.

Actuellement, plus de 900 prescriptions sont ainsi réalisées chaque jour sous Logipren, dans 28 hôpitaux dont le CHU de La Réunion, l’Hôpital Necker-Enfants Malades, le CHU de Lille, le CHU de Caen, le CHU de Poitiers, le Groupe Hospitalier Saint Joseph, le CHR de Orléans…

sources

*Rinke ML et al. Interventions to Reduce Pediatric Medication Errors: A Systematic Review. Pediatrics. August 2014, VOLUME 134 / ISSUE 2

**http://esante.gouv.fr/actus/services/l-asip-sante-publie-pour-concertation-un-cahier-des-charges-fonctionnel-pour-l

Contact :

Pour plus d’informations, il est possible de contacter le Dr Béatrice Gouyon, dirigeante de la société Logipren beatrice.gouyon@logipren.com (06.92.73.54.79)

Illustrations :

Logipren, une plateforme médicale communautaire

Le fonctionnement du Logiciel d’Aide à la Prescription Logipren

Liste des 28 établissements qui utilisent Logipren

CP : CP 135 LOGIPREN D33