Réservez votre badge visiteur pour la Paris Healthcare Week
29 au 31 mai 2018

Un événement

Sécurité et traçabilité des systemes d’information : quelles solutions pour les hôpitaux ?


Systèmes d’information

Sécurité et traçabilité : quelles solutions pour les hôpitaux ?

De plus en plus de données sont échangées et stockées, chaque jour, dans les systèmes d’information des établissements de santé. Quelles solutions s’offrent aux hôpitaux pour assurer la sécurité des réseaux et la traçabilité des datas ?

Pathologies, traitements, hospitalisations… : combien de données personnelles circulent au quotidien dans les réseaux informatiques des hôpitaux ? Un chiffre difficilement quantifiable mais qui impose aux établissements d’aller au-delà de leur mission de santé auprès du patient. En effet, ils doivent désormais également s’assurer, législation oblige, de la sécurisation des données et dans certains cas, de la traçabilité.

 

Des médicaments suivis à la trace

Ainsi, en février 2019, l’Union européenne imposera-t-elle de nouvelles règles en matière de sérialisation des médicaments. Une mesure prise pour lutter contre la falsification des boîtes de médicament. « Les pharmacies hospitalières, comme les officines, devront être équipées de solutions permettant de vérifier l’intégrité et l’authenticité de chaque médicament, explique Anne-Sophie Morency, responsable marketing de la division Healthcare du groupe Optel, lequel propose une solution complète pour réaliser cette vérification. Chaque boîte de médicament sera dorénavant dotée d’un code de sérialisation unique et devra donc être scannée. Et ce, afin de vérifier, par une connexion au Système national de répertoires, France MVS, l’authenticité du médicament. » Une fois cette étape passée, ce dernier pourra être administré.

 

Traçabilité et efficacité

 « Les hôpitaux sont encore loin d’être tous équipés pour garantir la traçabilité, explique Lilia Bounab, Directrice des ventes chez Datalogic, entreprise spécialisée dans l’acquisition automatique de données et l’automatisation des processus. Dans le cas de la sérialisation, en plus de l’achat de solutions pour effectuer la vérification, ils devront se doter de personnels plus importants. En effet, même si nos solutions permettent de scanner en une seule fois les boîtes de la première couche d’un carton, il faudra de la main d’œuvre pour tout scanner car les flux sont conséquents ».

Plus largement, pour Lilia Bounab, « la traçabilité offre surtout la possibilité de sécuriser le parcours du patient avec un suivi précis des examens effectués, des médicaments administrés, etc. ». « Un hôpital est une petite ville en mouvement continu, explique-t-elle. Les outils de traçabilité permettent, par exemple, de localiser du matériel, d’assurer le suivi des blouses envoyées dans une entreprise de nettoyage etc. Tout cela se traduit par un gain de temps, une optimisation du matériel et, par conséquent, par des économies. »

 

Sécuriser les données de santé

Du fait des nombreuses données collectées et de leur nature, les établissements hospitaliers n’échappent pas aux risques de cyber-menaces. D’autant que les données liées à la santé se revendent parfois à prix d’or et aiguisent l’appétit des hackers qui peuvent, en outre, demander des rançons pour ne pas les diffuser.

« L’une des priorités d’une entreprise comme d’un établissement hospitalier est la sécurisation de son parc informatique. Et cela passe par des mises à jour régulières », indique Camille Fargues de Tranquil It. La société a ainsi développé un outil validé par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI). Il permet de maintenir à jour l’ensemble d’un parc informatique via un déploiement d’applications à distance.

« Les logiciels utilisés par un établissement se comptent parfois par centaine. Ce n’est pas toujours évident de faire toutes les mises à jour au bon moment, justifie Camille Fargues. Et une mise à jour qui traîne trop longtemps peut ouvrir une brèche dans le système et révéler des failles de sécurité qu’il faut alors corriger. »

 

L’option « tour de contrôle »

Justement, pour lutter contre la violation de données externes ou internes à l’établissement par des rançongiciels (logiciels qui chiffrent les fichiers d’un ordinateur rendant leur utilisation impossible jusqu’à paiement d’une rançon) ou d’autres cyber-menaces, il existe également des outils qui offrent une vision globale de l’activité d’un réseau, en quelque sorte « comme une tour de contrôle, précise Soufyane Sassi, Directeur technique de LogPoint.

Nous avons des systèmes d’alerte qui détectent les comportements suspects ou anormaux. La solution permet alors de corréler et d’analyser les divers événements qui se produisent sur un réseau et d’identifier la menace dans le but d’éviter la fuite de données».

Un éventail de solutions dont il sera possible d’avoir un large aperçu lors de la prochaine Paris Healthcare Week afin que les établissements puissent mieux répondre à l’un des défis majeurs qui s’offrent à eux : faire en sorte que l’informatisation et la numérisation ne soient pas leur maillon faible.

 

 

Orientation non prise en charge

Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.